jeudi 23 juin 2016

Transaction immobilière en 1924

Le Breuil-d'Haleine, berceau des Pissard depuis au moins la fin du XVIIe siècle, est un village partagé entre deux communes, Saint-Saviol et Saint-Macoux, aux confins du sud-ouest de la Vienne et baignées par la Charente.

Seules quelques habitations se trouvent sur la commune de Saint-Saviol. Lorsque vous arrivez de Civray, par la RD 103, et que vous prenez la direction de Comporté, vous êtes amenés à descendre ce qu'on appelait dans mon enfance la "Côte Pissard", avec un grand virage à gauche. Si vous loupiez le virage, vous atterrissiez dans la cour chez mes grands-parents.

L'habitation a été achetée par acte de vente du 1er avril 1924, devant Guiochon, notaire à Civray, par Louis Pissard et Marcelline-Georgine Lebeau. Louis était déjà épicier, et exerçait au Breuil-d'Haleine, côté Saint-Macoux.
Les vendeurs, étaient Paul Braud, propriétaire et meunier au moulin de Comporté, à Saint-Macoux, à quelques centaines de mètres du terrain, et son épouse Madeleine-Eugénie Marie Gauvin.

Le contrat de vente précisait la nature des biens immobiliers :
  1. une maison d'habitation, avec cour devant, grange, écurie et citerne sur cette cour, et à la suite un terrain inculte, un côteau sur lequel est une maison en ruine, ainsi qu'un autre terrain par derrière, le tout contigü, couvrant une superficie approximativ de cinquantes ares, dont la presque totalité est un côteau inculte, confrontant d'un côté à Malivernet, d'autre côté à la route de Civray, à Comporté à droite, et d'un bout à un terrain réservé par les vendeurs, et sur lequel son accrus deux noyers, d'autre bout à l'article suivant et à Métayer.
  2. un terrain en côteau, labour et taillis, sis au lieu dit "les Premeneaux", contenant environ un hectare cinquante ares, et confrontant d'un côté à M. et Mme Braud, vendeurs, fossé entre deux, Debenest et Monthubert, d'autre à l'article précédent, d'un bout à M. Braud, fossé entre deux, Arlot et d'autre bout au chemin du Breuil à Peussec à gauche.
  3. un jardin sis au-dit lieu du Breuil-d'Haleine, contenant environ 8 ares, et confrontant d'un côté et d'un bout à Bardeau, et à Quéreau, et d'autre bout au chemin du Breuil à Peussec, à droite et d'autre côté au chemin du Breuil à Comporté à gauche.
Le lot n°1 correspond à l'heure actuelle à ceci :

Extrait cadastral de Saint-Saviol (actuel)

Reconstitué sur le cadastre ancien, on aurait ceci :

Extrait du cadastre napoléonien, AD86, Saint-Saviol, section C1, 1829

Les parcelles entre 1829 et nos jours ne correspondent plus, bien sûr.
On remarque toutefois l'habitation qui existait au début du XIXe siècle, sans aucun doute la ruine évoquée en 1924. Je n'ai jamais eu connaissance de celle-ci. Les pierres ont probablement servi à construire l'habitation que j'ai connue, habitation qui n'existait pas encore en 1924.
Le lot n°2 correspond aux parcelles immédiatement au Nord du lot précédent. J'ignore cependant qu'elle pouvait en être l'extension en 1924.
Le lot n°3, quant à lui, se trouvait dans le même village sur la commune de Saint-Macoux. Il s'agissait d'un terrain aménagé en jardin.

Il est amusant de relever le lien de parenté entre les parties de la vente, un lien qui s'établit par 9 chemins différents. L'un des exemples :

Jacques Pissard,
né vers 1689 et inhumé le
6 septembre 1749 à Saint-Macoux,
marié le 22 janvier 1716 à
Saint-Saviol, à Françoise Bourloton




Jean Pissard,
baptisé le 19 octobre 1730 à Saint-Macoux et décédé le 18 ventôse de l'an VIII à Saint-Clémentin, marié à Magdeleine Ollivet
Marie Pissard,
baptisée le 4 septembre 1735 à Saint-Macoux et décédée le 1er janvier 1809 à Saint-Saviol, mariée à Pierre Chesne



Jean Pissard,
baptisé le 22 juillet 1785 à Saint-Macoux et décédé le 25 juillet 1822 audit lieu, marié à Jeanne Tribot
Marie Chesne,
baptisée le 14 janvier 1774 à Saint-Macoux et décédée le 30 décembre 1836 audit lieu, mariée à Jacques Lebrun



Jacques Pissard,
né le 9 avril 1816 à Saint-Macoux et décédé le 14 janvier 1891 à Saint-Gaudent, marié à Marie Provost
Jeanne Lebrun,
née le 11 frimaire de l'an VIII à Saint-Saviol et décédée le 19 septembre 1840 à Saint-Macoux, mariée à Jacques Gauvin



Charles Pissard,
né le 10 février 1859 à Saint-Gaudent et décédé le 11 décembre 1923 à Saint-Macoux, marié à Marie-Léontine Bardeau
Jean-Baptiste Gauvin,
né le 4 août 1834 à Saint-Macoux et décédé le 14 mars 1910 à Saint-Saviol, marié à Marie Tellier



Louis Pissard,
né le 31 mars 1885 à Saint-Macoux et décédé le 23 février 1932 à Saint-Saviol, marié à Marcelline-Georgine Lebeau
Marie-Eugénie Gauvin,
née le 18 juillet 1872 à Saint-Saviol et décédée le 13 avril 1946 audit lieu, mariée à Paul-Célestin Braud

Mon arrière-grand-père avait-il connaissance de ces liens de parenté lors de la vente ?

1 commentaire:

  1. Je recommande vivement les services de M., Benjamin à toute personne ayant besoin d'une aide financière et ils vous tiendront au courant des répertoires élevés pour tout autre besoin. Encore une fois, je vous félicite, ainsi que votre personnel, pour un service et un service à la clientèle exceptionnels, car c'est un atout majeur pour votre entreprise et une expérience agréable pour des clients comme moi. Je vous souhaite tout le meilleur pour l'avenir.Mr, Benjamin est le meilleur moyen d'obtenir un prêt facile, voici un courriel .. / 247officedept@gmail.com Ou parlez à M. Benjamin sur WhatsApp via_ + 1-989-394-3740 Merci Vous de m'avoir aidé avec un prêt une fois de plus dans mon cœur sincère, je vous en suis éternellement reconnaissant.

    RépondreSupprimer