jeudi 5 mai 2016

Maires de Civray

1690-1710Pierre FRADIN, sieur de la Vigerie, né vers 1668, était le fils de Pierre, sieur de la Vigerie, et d'Élisabeth Pastre. Il fut présenté, sur son acte de décès, le 1er juin 1710, comme "premier maire et capitaine" de Civray, en exécution de l'édit du 27 août 1690, qui créait cette charge (v. FRADIN de Belâbre) (1).
vers 1711François FRADIN, sieur de la Renaudière et de la Vallée, né vers 1675, était le fils de Louis et de Gabrielle Pascault. Il était capitaine au régiment de Rouergue, puis fut nommé maire de Civray, en succession de son cousin germain Pierre Fradin (2).
1714-1718Charles BRICAULT, sieur de Verneuil, conseiller du roi et lieutenant général de Police, baptisé le 12 octobre 1686 à Civray, était le fils de Charles, sieur de Verneuil, conseiller du roi et son avocat et lieutenant général de police, et de Jeanne Texereau. Il épousa, le 21 juillet 1715, devant Gay et Tastereau, notaires à Saint-Maixent, Marie-Geneviève Bonneau. Il fut maire alternatif de Civray de 1714 à 1718, d'après Faye — de 1715 à 1718 d'après Beauchet-Filleau — (v. BRICAULD de Verneuil) et mourut le 13 mars 1737 (3).
1751-1777Jean-Charles RIVAUD, conseiller du roi, baptisé le 21 décembre 1724 à Lizant, était le fils de Charles Jean, sieur de la Gautrie, et de Suzanne Arnaud. Licencié ès droit, il épousa, le 26 janvier 1750, à Niort, Élisabeth Rondeau, fille de Jacques et de Marie Greffier. Il fut nommé maire de Civray en 1751 et mourut le 18 janvier 1778, "regretté de tous les gens de bien" (v. RIVAUD de la Cailleterie) (4).
1777-1791

an VIII
an IX
Pierre-Bernard BOURDIER de Laillié, sieur de la Lande, né le 20 mars 1753 à Charroux, était le fils de Pierre-Jacques, sieur de la Laillé, et de Marie-Magdeleine Duquerroix. Il fut nommé maire de Civray par ordonnance du 10 février 1777 et installé le 4 juin suivant, où il avait épousé, le 8 avril de la même année, Suzanne Marguerite Ursule Rivaud, fille de Jean-Charles, lieutenant général de Police, et d'Élisabeth Rondeau. Après la révolution, il fut maintenu par les suffrages des habitants. Mais il se démit le 1er janvier 1791. Par la suite, il fut agent municipal puis maire de nouveau dès l'an VIII (v. BOURDIER) (5).
an X-1832Pierre Roch BROTHIER, né le 16 août 1760, était le fils de Jean-Baptiste, sieur de Chambes et de Rollière, et d'Anne Loubaud, dame de la Barauderie. Avocat en parlement, il épouse, Marie-Magdeleine Martin. Il meurt le 5 février 1848 dans sa ville de Civray.
1832-1846 Alexandre-Eugène BOFFINET, docteur en médecine, naquit le 15 mai 1795 à Limalonges. Fils de François Junien, aussi docteur en médecine, originaire de Saint-Savinien (Charente-Maritime), et de Marie-Cécile Étiennette Jozeau-Marigné, il épousa, le 2 juillet 1822, à Civray, Suzanne Serph, fille de Jean-Baptiste et de Radégonde Constance Chevallon. Quittant Civray, il fut percepteur à Guérande (Loire-Atlantique) en 1855 et 1862, puis propriétaire à Biard où il mourut le 6 septembre 1882.
1846-1847Pierre VAILLANT, officier de santé, baptisé le 10 juin 1779 à Civray, était le fils de René, procureur au siège royal, et de Marie Serph. Il y épousa, le 28 octobre 1807, Louise Marie Modeste Daveaux, fille de Jean Olivier Pascal, marchand orfèvre, et de Marie-Suzanne Perrin (v. VAILLANT de Sommières-du-Clain).
1847-1848Victor Élie Abraham BROTHIER, fils de Jean-Louis Saint-Abre, secrétaire greffier du Point d'Honneur, et de Marie-Anne Ouvrard, naquit le 9 vendémiaire de l'an VII à Ruffec et mourut à Civray le 12 décembre 1869. Il fut marié, le 1er juillet 1822, à Voulême, Marguerite Julie Bonnin, fille de François, notaire, et de Jeanne Grollier, et fut percepteur des contributions directes.
1848-1855Léon Magloire JOZEAU, avocat, fils de David Célestin Léon et d'Élisabeth Dangiers-Chemeraudière, né le 6 floréal de l'an XIII (26 avril 1805) à Civray et décédé le 8 avril 1888 au même lieu, avait épousé, le 3 février 1841, à Genouillé, Marie Adélaïde Bonnard-Fonvillars, née le 20 mai 1815 audit lieu, fille d'Alexandre, propriétaire et ancien chirurgien de la marine, et d'Adélaïde Sophie Boutelant (v. JOZEAU de Marigné). 
1855-1858Charles-Frédéric IMBERT de l'Hermitage, né le 22 juillet 1817 à Civray, était le fils de Baptiste Charles Fulgence et de Marie-Anne Céleste Jozeau. Il fut l'époux de Marie-Adélaïde Thibault et mourut le 22 août 1901 en sa ville (v. IMBERT).
1858-1868Jean-Pierre MOREAU, notaire, commandant de la garde nationale, membre du conseil général de la Vienne et chevalier de la Légion d'Honneur, né vers 1802, était le fils de Jean-Pierre et de Jeanne Mercier. Il fut l'époux de Marie-Céleste Adeline Serph et mourut le 8 novembre 1868 au cours de son mandat.
1868-1871Philibert BACHELIER, né vers 1808, fils de Pierre et de Jeanne Julie Nivard, fut l'époux de Louise Alexandrine Tendron. Il assura les fonctions de maire par interim après le décès de son prédécesseur, puis fut élu maire en 1870. Il mourut le 6 août 1900 à Civray.
1871-1875Charles-Frédéric IMBERT de L'Hermitage
— second mandat.
1875-1880Dominique François PIERRON, né le 6 août 1823 à Couhé, était le fils de François et de Marguerite Ricôme. Il épousa Prudence Gallot et mourut le 3 août 1900 à Civray.
1881Augustin Joseph MERCIER-DESPONTEILLES, né le 17 janvier 1823 à Saint-Pierre-d'Exideuil, était le fils de Jean-Baptiste, propriétaire et président du conseil de fabrique de Civray, et d'Anne Christine Barrier de Sainte-Marthe. Il fut emlployé en chef de la comptabilité du matériel de l'administration du chemin de fer d'Orléans à Bordeaux, en résidence à Tours. Il avait épousé, le 20 août 1849, à Civray, Alix Radégonde Godin, et en fut maire de mars à septembre 1881. Il y mourut le 29 septembre 1885.
1881-1888Jean-Alexandre Baptiste GUILLAUD-VALLÉE, né le 5 juillet 1836 à Montalembert, était le fils de Jean-Baptiste et de Marie-Madeleine Métayer. Médecin à Civray, il épousa, le 11 juin 1873, à Savigé, Marie-Louise Ernestine de Belhoir.  Il fut maire de Civray, puis élu au conseil général de la Vienne en 1892. Le 15 octobre 1895, alors qu'il revenait en voiture de visiter ses malades, son cheval attelé à sa voiture s'emporta. Le docteur dut projeté sur le sol et traîné par le véhicule. Transporté à domicile sans avoir repris connaissance, ses collègues médecins constatèrent des factures au bras, aux jambes et au crâne. Il mourut en soirée, vers 10 heures et demie (v. GUILLAUD de la Vallée).
1888-1889Dominique-François PIERRON.
— second mandat.
1889-1896Victor-Auguste DOLIN, fils d'Auguste et de Joséphine Pochet, maîtres de pension bourgeoise, employé des contributions indirectes puis entrepreneur des transports, naquit le 10 août 1845 à Poitiers. Il épousa, le 15 octobre 1866, à Civray, Suzanne Fanie Baillargeon, fille de Jean et d'Élisabeth Brunet, maîtres d'hôtel.
1896-1904Louis-Léon-François SERPH, fils de Pierre Charles Louis Léopold, propriétaire, et d'Eulalie Anne Malapert, naquit vers 1897 à Civray, fut avocat et conseiller d'arrondissement. Il avait épousé Marie-Agathe Gabrielle Bailliot, et mourut le 17 avril 1905, dans sa demeure, sise Jean-Jacques Rousseau, à Civray (v. SERPH).
1904-1912Arthur-Ludovic D'HOUTEAUX, fils de Delphin Auguste, gendarme à cheval originaire de Houtaud (Doubs), et de Rose Églantine Gourgeaux, naquit le 14 avril 1855 à Civray. Il était clerc d'huissier lorsqu'il y épousa, le 6 juin 1881, Louise Gaildrat, lingère, fille naturelle de Marie Gaildrat. Il fut par la suite huissier auprès du tribunal de première instance de Confolens, puis banquier (v. D'HOUTEAUX).
1912-1919Armand-Alexandre-Hyppolite MAILLET, fils d'Hubert Hyppolite Hyacinthe, aubergiste, et de Léonie Adélaïde Langlois, naquit le 6 juin 1863 à Poitiers. Il y était voyageur de commerce lorsqu'il épousa, le 22 novembre 1888, à Joussé, Marie-Flavie Valentine Julienne Barbot, fille de feu Julien, minotier, et de Marie-Anne Valentine Sabourin. Il fut par la suite négociant à Civray.
1919-1925Charles-Gusman DEGUSSEAU, serrurier, fils de Gusman Charles, chaunier, et de Marie-Zoé Pannelier, naquèit le 24 juillet 1847 à Rochefort, où son père, originaire de Civray, vint s'installer. Il se maria, le 7 août 1872, à la Rochelle, à Virginie Sophie Boisramé. Agent technique de la marine, il servit 29 ans, 5 mois et 1 jour au service de l'État. Il était alors adjoint principal de 2e classe des constructions navales lorsqu'il fut nommé Chevalier de la Légion d'Honneur, par décret du 13 juillet 1906 sur le rapport rendu du ministère de la Marine. Il mourut le 7 novembre 1928 à Civray.
1925-1929Eugène TEXEREAU.
1929-1940Henri ROUCHER.
1940-1945Maurice BAILLY.
1945-1953Roger BONNET.
1953-1954Albert-Léon HIVERT, fils de Léon, journalier à la Garde de Blanzay, et de Marie Moinot, y naquit le 17 août 1893. Il était expert comptable lorsqu'il s'engagea volontairement pour quatre ans à la mairie de Poitiers pour le 49e régiment d'artillerie. Promu bridagier le 25 septembre 1912, puis maréchal des logis le 10 octobre 1913, maréchal des logis fourrier le 25 octobre 1915 et enfin maréchal des logis chef le 15 juin 1916, il fut maintenu au corps à sa demande et détaché dans la mission franco-polonaise du 17 mai au 17 novembre 1919. A cette date, il rentra en France, au grade d'adjudant. Réengagé pour un ans, le 27 novembre 1919 au titre du 44e régiment d'artillerie pour être détaché à l'armée polonaise puis au 1er groupe d'aviation le 18 décembre 1919, il épousa, le 28 janvier 1920, à Civray, Marie-Aurélie Bruneau. De nouveau engagé le 4 novembre 1920 pour un an au 1er groupe d'ouvriers d'aviation, puis pour deux ans au titre du service technique de l'aéronautique le 27 novembre 1921, puis de nouveau au 1er groupe d'ouvriers d'aéronautique le 1er janvier 1924, il fit valoir ses droits à la pension de retraite, et fut libéré du service actif le 3 novembre 1926. Il fut affecté à la base militaire d'aviation n°3 à Châteuroux, le 1er décembre 1936. Affecté à la compagnie de l'air, le 2 septembre 1939, il fut renvoyé dans ses foyers le 2 novembre suivant. Il servit par la suite dans les F.F.I. du 12 juin 1944 au 5 septembre suivant, puis continua à servir dans sa formation jursqu'au 20 octobre, date à laquelle il fut affecté au 125e R.I. Il fut renvoyé dans ses foyers le 30 novembre. Il mourut le 20 juin 1954 à Civray.
1954-1959Fernand FERTIER.
1959-1971André GUILLARD.
1971-1997
Raoul CARTRAUD, né le 6 février 1934 à Lizant, fut nommé professeur de sciences physiques à l'école normale d'instituteurs de Poitiers. Il fondit un club de réflexion "socialisme moderne" peu après les élections présidentielles de 1965, encouragé par Pierre Mendès France. L'année suivante, il adhéra à la convention des institutions républicaines. Élu conseiller général du canton de Civray en 1967, il devint maire de la ville en 1971. En juin de cette année, il fut l'un des 96 conventionnels à participer aux côtés de François Mitterand au congrès d'Épinay et devint membre du Parti Socialiste. Il fut élu député de la Vienne (circonscription de Montmorillon) le 21 juin 1981, et présida le conseil général de Poitou-Charentes de 1982 à 1985. En 1994, François Mitterand le nomma membre du conseil économique et social pour deux ans. En 1997, il démissionna de ses fonctions de maire pour raison de santé et mourut le 8 octobre 2007 (source : Wikipedia).
1997-2001Jacques RIGAUD.
2001-2014Jean-Bernard BRUNET.
2014-Gilbert JALADEAU.


Sources : (1), (2), (3), (4) et (5) : Notes historiques sur la ville de Civray, Léon Faye, 1855, Fac-similé 1990, Le Livre d'histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire